Quand | When

03.06.2019 | 20h00

| Where

la lumière collective
7080, rue Alexandra, Montréal [QC]

Média | Media

35mm | 16mm | HD
Performance musicale & en présence des cinéastes et Malcolm Goldstein

Billets | Tickets

7$ à la porte

Avec | With

A composer, violinist and improviser, Malcolm Goldstein has been active in the presentation of new music and dance since the early 1960s.

Violoniste de renom, improvisateur de génie et compositeur recherché, Malcolm Goldstein vit à New-York à l’époque où l’avant-garde américaine explosait et la musique expérimentale se dessinait au fur et à mesure des happenings et des prises de risque. Il travaille avec James Tenney, John Cage, Philip Corner et se produit principalement en Amérique du Nord et en Europe

MALCOLM GOLDSTEIN

Violoniste de renom, improvisateur de génie et compositeur recherché, Malcolm Goldstein vit à New-York à l’époque où l’avant-garde américaine explosait et la musique expérimentale se dessinait au fur et à mesure des happenings et des prises de risque. Il travaille avec James Tenney, John Cage, Philip Corner et se produit principalement en Amérique du Nord et en Europe. Soliste et collaborateur prisé, sa musique est jouée dans de nombreux festivals comme New Music America, Inventionen (Berlin), Wittener Tage für Neue Kammermusik, Pro Musica Nova (Brême), TonArt (Berne) et Sound Culture (Tokyo). En outre, il travaille entre autres avec l’Ensemble für Neue Musik de la radio Hessischer Rundfunk, L’art pour l’art, Essential Music, et le New Performance Group (Cornish Institute).
Malcolm Goldstein est le récipiendaire de nombreux prix d’organismes comme le  National Endowment for the Arts/Inter-Arts (USA), le Massachusetts Council on the Arts, le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec et a reçu de nombreuses commandes du Studio Akustische Kunst/WDR à Cologne. Il est l’auteur d’un ouvrage sur l’improvisation, Sounding the full circle. [Texte : Le NEM]

Malcolm Goldstein, as composer/violinist, has been active in the presentation of new music and dance since the early 1960’s in New York City , as co-founder of the Tone Roads Ensemble and as participant in the Judson Dance Theater, the New York Festival of the Avant Garde and the Experimental Intermedia Foundation. His “soundings” improvisations have received international acclaim for extending the range of tonal/sound-texture possibilities of the violin and revealing new dimensions of expressivity. His work has been presented internationally, and released on record labels such as Experimental Intermedia (XI), da capo, Wergo, Nonsequitur/ ¿What Next?, 0.0.Discs, Eremite, Folkways, In situ, and others.
He has written extensively on improvisation and is the author of the book “Sounding the Full Circle ”. [Text: Blue Sunshine]

MUSIC FOR FILMS

[accompanied by Malcolm Goldstein with two musical performances]

20h00 | 102 min

Pierre Hébert | 2018 | 35mm to HD | Sound | Colour | 6 min

Ce film, qui fait partie du projet Scratch, est une interprétation visuelle de la pièce musicale pour violon solo de Malcolm Goldstein d’après un chant populaire de Bosnie-Herzégovine. Le compositeur la décrit comme un geste d’espoir pour la paix dans cette région dévastée par la guerre dans les années 1990.

This film, part of the Scratch project, is a visual interpretation of a Malcolm Goldstein piece for solo violin based on a Bosnian popular song from Bosnia-Herzegovina. The composer describes it as a  gesture of hope for peace in that land ravaged by war during the 1990’s.

Daïchi Saïto | 2007 | 16mm | Sound | Colour | 7 min

« … Il s’agit d’un film de paysage tourné en Super 8 dans une ruelle du Mile-End, au coeur de Montréal. Ici, l’espace est fragmenté et l’image manipulée de manière à forcer le spectateur à recomposer mentalement un espace global d’après des impressions lumineuses fugitives. De rapides mouvements de caméra, vers l’avant ou l’arrière, viennent ponctuer l’ensemble et font surgir la troisième dimension, autrement absente d’images que leur forte matérialité réduit à l’état de surface. Abordant l’image comme s’il s’agissait d’un instrument de musique, Saïto construit son film comme un duo liant l’image et le violon de Malcolm Goldstein, misant autant sur le silence visuel que sur le silence sonore. » [Marcel Jean]

​Juxtaposition of seeing and sounding, sky and stone and all that’s in between. A short walk in an alleyway, to hear vision sounding images, blessed with light and darkness.

Thierry Collins | 2007 | HD | Sound | Colour | 79 min

Espace Ouvert porte sur le compositeur/violoniste Malcolm Goldstein, un musicien qui vit son expérience du monde et du quotidien à travers le son. Le film consiste en des fragments qui tracent des portraits du musicien dans sa vie quotidienne, lors de répétitions et de performances de ses compositions/improvisations. Les riches dimensions sonores, en vie et intègrent à l’univers de l’artiste, prennent tout leur sens lors du partage de sa musique avec les gens.

Espace Ouvert is a film that focuses on the composer/violinist Malcolm Goldstein, a musician that experiences the world, his daily living as sound. The film is a flowing of fragments, portraits of him in everyday activities as well as rehearsals and performances of his compositions/improvisations, in which the rich dimensions of sound, alive and integral within the presence of his world, finds expressions as shared with people through his music.

Daïchi Saïto | 2009 | 35mm | Sound | Colour | 10 min

Son (violon) : Malcolm Goldstein (musique originale structurant l’improvisation “Hues of the Spectrum”)

Trees of Syntax, Leaves of Axis est la seconde collaboration, après All That Rises, avec le compositeur/violoniste Malcolm Goldstein, qui a compose et interprété pour le film la musique originale structurant l’improvisation “Hues of the Spectrum”. Le film explore des paysages familiers de l’imagerie que Saïto et Goldstein partagent dans leur quartier au pied du Parc du Mont-Royal à Montréal au Canada. Utilisant l’image des érables du parc comme principal motif visuel, Saïto crée un film où les formations d’arbre et leurs subtiles corrélations avec l’espace autour d’elles agit comme un agent pour transformer la perception sensorielle que le spectateur a de l’espace représenté. Avec un traitement de l’image entièrement manuel du réalisateur et le violon de Goldstein en contrepoint Trees of Syntax, Leaves of Axis est un poème d’images et de sons qui cherche certains éclairages et révélations sur la perception à travers une structure syntaxique basée sur les motifs, les variations et les répétitions.

Sound (violin): Malcolm Goldstein (original structured improvisation score “Hues of the Spectrum”)

Trees of Syntax, Leaves of Axis is Saïto’s second collaboration, after All That Rises, with composer/violinist Malcolm Goldstein, who composed and performed for the film the original structured improvisation score, Hues of the Spectrum. The film explores familiar landscape imagery Saïto and Goldstein share in their neighbourhood at the foot of Mount-Royal Park in Montréal, Canada. Using the images of maple trees in the park as main visual motif, Saïto creates a film in which the formations of the trees and their subtle interrelation with the space around them act as an agent to transform viewer’s sensorial perception of the space portrayed. Entirely hand-processed by the filmmaker, Trees of Syntax, Leaves of Axis, with the contrapuntal violin by Goldstein, is a poem of vision and sounding that seeks certain perceptual insight and revelation through a syntactical structure based on patterns, variations and repetition.